Le collectif des faucheurs volontaires

Faucheurs d’OGM

 

Pourquoi ?

Quand la loi privilégie l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général, criminalisant ceux qui en nombre restreint ont osé l’enfreindre.

 Plus la conviction sera forte, plus le nombre des volontaires sera important, plus nous changerons le rapport de force avec l'Etat. Agir à visage découvert et en plein jour, c’est cela leur force et leur expression démocratique pour que ce danger soit pris en compte avant qu’il ne soit trop tard.

 La désobéissance civile est une action citoyenne et réfléchie. Elle peut compter sur un soutien important de la collectivité puisque 70% des Français de tous bords politiques sont opposés aux OGM dans leur alimentation.

Objet      

 Ce que les faucheurs volontaires dénoncent, ce sont les expérimentations et les cultures en plein champ qui permettent la contamination irréversible des autres espèces végétales. Elles portent atteinte au patrimoine de l’humanité.

Pour eux, dire non aux OGM en plein champ, c’est lutter contre la force du marché. C’est dire non à la fatalité, à la soumission.

Comment ?

 Les collectifs locaux de faucheurs volontaires d’OGM s’organisent par région et par département. Le meilleur serait qu’ils se présentent publiquement pour affirmer le caractère citoyen de cette résistance légitime et attirer d’autres volontaires et d’autres soutiens.

  Le site Internet www.monde-solidaire.org diffuse informations et actions engagées et prévues.

 Dans les actions, il est inutile d’apporter faux, faucilles, sécateurs et autres couteaux ! Il est demandé de respecter les engagements pris par les collectifs ainsi que les consignes qui seront données. Avoir sur soi une pièce d’identité est recommandé pour répondre de sa personne en cas de garde à vue.

Chartre et engagement des faucheurs volontaires : http://www.monde-solidaire.org/spip/IMG/pdf/Desobeissance_civique_avec_adhesion_2_A4.pdf

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site