Biographie De José Bové

                                                       

 

Qui est José Bové ?                                       

 

Joseph Bové est né à Bordeaux en 1953. C’ est seulement plus tard que lui sera donné son surnom José.

José est né d ’ un père directeur régional de l ’ institut national de la recherche agronomique et membre de l ‘ académie des sciences. Il obtient son BAC avec mention est envisage l ‘ enseignement de la philosophie et rentre en faculté a Toulouse en 1971.

José est acquis très jeune au pacifisme et à l ‘ antimilitarisme. Il avait seulement quinze ans lors de sa première arrestation pendant une manifestation en Savoie. A dix sept ans, il organise la projection du film antimilitariste de Peter Watkins : ' La bombe '. Il est marqué par la fréquentation de la communauté de Lanza del Vasto, une sorte de gourou revenu de l ‘ Inde avec une philosophie de non-violence active. José sympathise avec le groupe ' anarchisme et non violence  et se qualifie lui même  ' d ‘ anarcho-syndicaliste '. A Pâque 1973, Bernard Lamber organise une grande manifestation au Larzac qui rassemblera 30 000 personnes. Pour cela, il a besoin de militants pour encadrer ce rassemblement. José part alors avec sa compagne au Larzac . En 1976, José et Alice s ' installent dans un village abandonné : Montredon. José appartient cette même année aux vingt deux personnes qui investissent le camp militaire et s ' emparent de documents attestant la vente de terrain par divers paysans. Pour cet acte, il fera trois semaines de prison préventive et aura trois mois avec sursis avec privation de ses droits civiques. L ‘ année suivante, il conduit l ‘ un des 90 tracteurs qui pénètre au champs de tire. En 1978, José et Alice fondent le CCJA ( Centre Cantonal des Jeunes Agriculteurs ). Dès Septembre 1981, il créé le syndicat des paysans travailleurs de l ‘ Aveyron. En 1987, il fonde la confédération paysanne ( fusion des Paysans Travailleurs de Lamber et de dissidents de la FNSEA). Il en ai l' un des huit secrétaires nationnaux.

Le 08/04/2004 lors du dixième congrès du syndicat il quitte sa fonction de porte parole de la confédération paysanne en assurant que personne n' est irremplassable. Il va tout de même continuer son combat contre les OGM en france pour qu' ils soient interdits.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site